Puit canadien : la solution idéale pour consommer moins d’électricité en plein hiver ?

L’année est jalonnée par plusieurs saisons caractérisées par des conditions climatiques variées. Il y a l’hiver, le printemps, l’été et l’automne. Déjà au mois de novembre, l’hiver s’annonce avec la neige, la glace. C’est une saison qualifiée de froide. C’est une période où l’on se sert le plus des chauffages qui peuvent se révéler énergivores et par ricochet avoir des incidences financières. Quelle est la solution à cet état de choses ? Le puits canadien. Cet article vous en apprend plus à propos.

Qu’est-ce que le puits canadien ?

Le puits canadien est un dispositif qui sert de chauffage pour habitation en hiver. Il consiste par un procédé géothermique à conduire l’air neuf de l’extérieur par un conduit placé dans le sol à une profondeur de 1,5 mètre. Il permet également de renouveler l’air intérieur de l’habitation. Les conduits dont il s’agit sont des tuyaux. Il est important de souligner que durant l’hiver, le sol à une telle profondeur est considérablement chaud par rapport à la température extérieure. L’air froid d’hiver subit une transformation lors sa traversée dans le conduit. Le puits fait usage de l’inertie thermique du sol pour préchauffer l’air extérieur de -15 °C à 5° dans les habitations. Encore appelé puits provençal, ce dispositif ne s’utilise pas seulement en hiver. Il est aussi  employé pour rafraîchir le logement en été. Son installation nécessite une étude thermique qui a pour rôle de se prononcer sur la faisabilité.

Quelles sont les avantages du puits canadien ?

Lorsque les conditions idoines pour l’installation du puits canadien sont rassemblées, vous bénéficierez de plusieurs avantages. Contrairement au système de chauffage qui consomme abusivement de l’énergie, ce mécanisme ne nécessite pas assez d’énergie électrique pour capter les calories. Il fait économiser  9 100 kWh/an. L’air à l’intérieur de votre habitation est également renouvelé et filtré par un filtre. Le puits canadien, une fois installé, peut être utilisé durant un temps estimé à plus de 15 ans. Sa faible consommation en énergie électrique implique la réduction drastique de vos factures d’électricité.

Quel est le coût de l’installation ?

Le prix d’un puits canadien diffère en fonction des matériaux. L’installation peut être estimée à 2000 euros. Il est impérieux de noter que ce prix ne tient pas compte de l’étude thermique et celui des travaux de terrassement. À ces coûts, il faut encore ajouter, le prix du système de ventilation. L’installation d’un puits provençal peut paraître dispendieuse mais cela vaut vraiment la dépense. L’investissement fait sera compensé dans le temps avec les économies d’énergie.

Read More

Malus écologique : Quel est son intérêt ?

Tout savoir sur le malus écologique et le bonus écologique : les origines, le fonctionnement et les intérêts. Acheteurs et conducteurs, découvrez dans cet article l’essentiel sur le malus écologique.

Le malus écologique : qu’est-ce que c’est ?

Le bonus écologique, éco bonus ou bonus-malus est une méthode fiscale de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre visant à orienter la consommation vers l’achat de véhicules moins polluants. Cela passe par l’octroi d’un bonus et, inversement, la taxation de l’achat des véhicules fortement émetteurs de CO2. La taxe annuelle CO2 est une taxe due lors de la première immatriculation d’un véhicule. Il vise à inciter les acheteurs à favoriser l’achat des véhicules moins polluants. En effet, plus le véhicule est polluant, plus la taxe est élevée. Cette écotaxe est perçue lors des opérations donnant lieu à la délivrance d’une première carte grise.

Le bonus-malus est l’une des premières mesures fortes prises à l’issue du Grenelle de l’environnement d’octobre 2007. Il s’inscrit dans l’objectif de l’Union européenne d’atteindre un parc de véhicules d’émission moyenne de 130 g de CO2 /km en 2015 et 95 g de CO2 /km en 2020. Le dispositif du bonus-malus, initialement intitulé « écopastille », a été créé par une loi de finances rectificative pour 2007 et précisé par un décret du 26 décembre 2007, entrée en vigueur le 1 er janvier 2008. Les seuils choisis devaient rendre la mesure neutre pour le budget de l’État, et être revus à la baisse tous les deux ans afin de faire progresser l’industrie automobile.

Quels sont les intérêts du malus écologique ?

Le malus écologique est un moyen (taxe CO2) employé par le gouvernement français et qui a multiples intérêts. Il vise à inciter les acheteurs de véhicules neufs à changer leur comportement d’achat pour privilégier les véhicules à faible émission de dioxyde de carbone et favoriser ainsi la modification de la structure du parc automobile. Aussi, cette taxe  est décrétée pour stimuler l’innovation technologique des constructeurs en les encourageant à cibler leur offre sur les produits les plus propres.

L’un des objectifs du bonus-malus est également d’accélérer le renouvellement du parc automobile afin de retirer du parc les véhicules les plus anciens qui sont aussi les plus polluants. L’écotaxe applicable aux voitures particulières les plus polluantes (malus) doit permettre le financement de l’aide à l’acquisition des véhicules propres (bonus). Elle envisage de réduire progressivement la consommation de CO2 qui, nonobstant son utilité, a des conséquences très nuisibles aussi bien au plan sanitaire qu’atmosphérique.

Il s’agit donc d’une taxe pollution qui a vocation à lutter contre le réchauffement climatique qui a des conséquences néfastes sur l’environnement. C’est une nouvelle loi qui va dans le sens de la préservation de la couche d’Ozone, un enjeu d’envergure mondiale.

Read More